Evaluation_TDC_21

Le TDC, un outil de qualité au service des priorités de la Coopération au développement

Entre septembre 2021 et janvier 2022, les bureaux d’étude Sonecom et DRIS ont procédé à une évaluation externe du programme Trade for Development Centre d’Enabel. Après leurs travaux, au cours desquels le TDC a été analysé en fonction des différents critères du CAD1, les experts ont formulé la conclusion suivante. 

Outil de qualité

« Le TDC est un outil de qualité qui bénéficie d’un réel capital confiance, tant de la part des organisations Nord que des structures appuyées dans le Sud. Son expertise est accumulée, capitalisée et remise en question (réévaluée) régulièrement. Le programme se construit en collaboration avec les différentes parties prenantes : il adopte une approche participative soucieuse avant tout des besoins des « bénéficiaires ». La présence dans un même programme d’un volet Nord et un volet Sud permet un renforcement mutuel des actions du TDC et une consolidation de leur pertinence.

Les bénéficiaires du travail de capitalisation et des activités de sensibilisation du TDC sont en premier lieu le public proche du monde de la coopération, mais plusieurs indicateurs démontrent que ce travail touche également un public beaucoup plus large. L’action de sensibilisation du TDC a la capacité de prendre en compte les enjeux d’actualité et les évolutions récentes en matière de commerce équitable.

Le coaching du TDC dans le Sud concerne un secteur privé (coopératives et MPME) crucial pour le développement inclusif des pays à faibles revenus et/ou les états fragiles. Il développe à ce niveau une méthodologie basée sur une approche bottom up, pragmatique et concrète, qui permet une pérennité des interventions et une appropriation par les bénéficiaires. L’évolution de l’approche de ce coaching tend à mettre à l’échelle une intervention qui au départ était ciblée et assez ponctuelle.

La synergie du programme du TDC avec d’autres acteurs de la coopération belge a également été souvent mise en évidence : la capitalisation des acquis du programme partagée dans différents réseaux, une posture naturellement fédératrice dans le cadre de la semaine du commerce équitable, l’expertise de coaching valorisée par l’UE permettant l’attribution à Enabel d’une partie de la mise en œuvre de son TEI cacao2, la réflexion du TDC sur la création d’une plateforme multi-acteurs dans le secteur du cacao/chocolat qui a inspiré la mise sur pied de l’initiative « Beyond Chocolate » par la Coopération belge, etc.

Améliorations possibles

L’évaluation épingle également quelques améliorations possibles : une expertise du TDC fournie à la coopération gouvernementale qui pourrait être renforcée ; la durabilité des financements ponctuels des projets de sensibilisation appuyés durant la Semaine du commerce équitable est fragile ; le coaching des BSO3, qui sont des structures d’appui, est encore trop semblable à celui dispensé auprès des organisations de producteurs.

La logique du financement du TDC, sur base d’un programme avec des résultats à atteindre, lui impose de se focaliser sur la réalisation de ce programme et handicape pour partie son intégration dans l’activité globale d’Enabel, d’autant plus que ce programme actuel ne contient plus de résultat visant une interaction plus directe avec le programme de coopération gouvernementale, ce qui était le cas auparavant. Le souhait d’une meilleure intégration du TDC dans Enabel a souvent été formulé.

Conclusion générale

L’évaluation peut donc conclure globalement que le programme du TDC : i) contribue de manière significative à la réalisation des priorités politiques de la Coopération belge au développement ; ii) contribue à l’amélioration de l’accès au marché des MPME et organisations de producteurs bénéficiaires ; iii) capitalise son expérience en matière de commerce durable et de coaching en marketing et business management, et partage avec d’autres acteurs cette capitalisation ; et iv) permet de sensibiliser et d’informer les consommateurs, pouvoirs publics et acteurs économiques aux thématiques du commerce équitable et durable. »

Pour en savoir plus, consultez le résumé exécutif ou le rapport complet d’évaluation qui comprennent notamment des recommandations à l’adresse du TDC, d’Enabel et de la DGD.

  • 1. Comité d’aide au développement de l’OCDE.
  • 2. Team Europe Initiative cacao durable en Côte d’Ivoire
  • 3. Business Support Organisation

Evaluation TDC

Rapport final
Download

Evaluation TDC

Résumé exécutif
Download
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Share on print
Print

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience utilisateur possible.