Le commerce équitable, porteur d’espoir pour les producteurs de Vanille

La culture de vanille est une des cultures nécessitant le plus de temps et de main-d’œuvre, ce qui en fait l’épice la plus chère au monde après le safran. Et pourtant, les paysans de Madagascar et des autres pays où elle est cultivée vivent dans la misère la plus noire.

La chaîne est d’une grande complexité et souffre de la concurrence de la vanille de synthèse. Heureusement, grâce au commerce équitable, certains producteurs de vanille envisagent aujourd’hui l’avenir avec espoir.

Le commerce équitable, porteur d'espoir pour les producteurs de vanille

Download
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Share on print
Print

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience utilisateur possible.