Entre les savanes de l’Afrique de l’Est et les vastes forêts de la région des Grands Lacs se dressent les Monts de la Lune dont les versants offrent des conditions idéales pour de nombreuses activités agricoles. C’est là, au Nord-Kivu, entre la RDC et l’Ouganda, que Gourmet Gardens, une société ougandaise basée à Kampala, a mis en place en 2005 une filière de production de vanille et de cacao certifiée équitable (Fair for Life) et biologique. Une association de producteurs locaux, « Le Jardin Bio-Equitable », a été créée pour répondre aux exigences des certifications et gérer la production qui est intégralement achetée par Gourmet Gardens et commercialisée sous la marque Mountains of the Moon.

La certification des produits des petits planteurs membres de l’organisation « Le Jardin Bio-Equitable » a permis d’initier une première série de programmes sociaux au bénéfice des paysans et de leur famille. Mais la commercialisation de ces productions souffre de l’éloignement des infrastructures d’exportation vers l’Europe (le port de Mombasa au Kenya, et l’aéroport d’Entebbe en Ouganda).

Une filière de cacao équitable et biologique haut de gamme :

Pour permettre aux producteurs de tirer profit durablement des efforts consentis pour la certification, Gourmet Gardens a mis en place un nouveau projet qui vise à positionner la production des fermiers du « Jardin Bio-Equitable » sur des marchés de niche à haute valeur ajoutée. L’idée maîtresse de ce programme reposait sur la production d’un cacao «Single Origin», équitable, biologique et de la meilleure qualité, susceptible de répondre aux demandes des grands chocolatiers européens.

Le Trade for Development Centre a soutenu l’ambition de Gourmet Gardens via un programme d’action en trois points. Le premier volet de ce projet lancé en 2010 portait sur l’amélioration de la qualité et l’accroissement des volumes de cacao équitable et biologique. Pour ce faire, un réseau de fermes-écoles fut mis en place et des formations organisées au bénéfice des paysans qui, pour la plupart, souffrent d’un niveau d’instruction très bas suite aux années de guerre.

Une deuxième série d’actions fut menée pour renforcer les infrastructures de traitement des récoltes, avec en particulier l’installation de stations de fermentation fonctionnant à l’énergie solaire et l’implantation d’une centrale pour sécher et stocker les graines de cacao à l’abri des parasites et des intempéries. Enfin, des moyens furent mobilisés pour doter l’association de fermiers de solides instances de décision et de gestion.

Entre l’insécurité qui règne encore dans la région, le coût des certifications et l’état déplorable des infrastructures, les obstacles sont encore nombreux et ne doivent pas être sous-estimés. Mais les enjeux sont à la hauteur de ces menaces.

Montant des appuis du TDC : 105 000 euros, de 2010 à 2012.

Type steun

Business Management Coaching, Financiële steun

Type organisatie

Periode

January 2010
- December 2012
Please select listing to show.

Sector

Cacao, Vanille

Deze website gebruikt cookies om uw gebruikerservaring zo aangenaam mogelijk te maken.