Cacao

Le chocolat durable améliore-t-ils les conditions de vie des cacaoculteurs ?

Il ne fait pas bon être un petit producteur de cacao en Côte d’Ivoire ! Alors que, fin 2016, les excellentes conditions météorologiques dopaient la production mon-diale de cacao de 3 à 5 %, dans la foulée, les prix du marché, quant à eux, chutèrent de 30 %. Cette baisse n’ayant jamais été répercutée sur les prix de vente aux consommateurs, ce sont les bénéfices des grands ac-teurs de l’industrie du cacao qui explosent, tandis que pour les petits producteurs commence une période de vaches maigres. Et cela au moment où tout le secteur parle de chocolat durable d’ici 2020, 2025 ou 2030 au plus tard.

En savoir plus »

Les difficultés d’agriculteurs du Nord et du Sud

Qu’est-ce qui rassemblent petits agriculteurs du Nord et du Sud de l’hémisphère ? Sans doute plus que ce que l’on croit. Entre l’amour de la terre et la lutte pour une rémunération plus juste, Nathalie et Djakaridja nous montrent que notre modèle alimentaire est basé sur une dépréciation globale du rôle des paysans et paysannes.

En savoir plus »

Le chocolat durable améliore-t-ils les conditions de vie des cacaoculteurs ?

Il ne fait pas bon être un petit producteur de cacao en Côte d’Ivoire ! Alors que, fin 2016, les excellentes conditions météorologiques dopaient la production mon-diale de cacao de 3 à 5 %, dans la foulée, les prix du marché, quant à eux, chutèrent de 30 %. Cette baisse n’ayant jamais été répercutée sur les prix de vente aux consommateurs, ce sont les bénéfices des grands ac-teurs de l’industrie du cacao qui explosent, tandis que pour les petits producteurs commence une période de vaches maigres. Et cela au moment où tout le secteur parle de chocolat durable d’ici 2020, 2025 ou 2030 au plus tard.

En savoir plus »

Les difficultés d’agriculteurs du Nord et du Sud

Qu’est-ce qui rassemblent petits agriculteurs du Nord et du Sud de l’hémisphère ? Sans doute plus que ce que l’on croit. Entre l’amour de la terre et la lutte pour une rémunération plus juste, Nathalie et Djakaridja nous montrent que notre modèle alimentaire est basé sur une dépréciation globale du rôle des paysans et paysannes.

En savoir plus »

Chercher

  • Filtrer par contenu

  • Filtrer par secteur

Suivez-nous

Inscrivez-vous à notre lettre d’information

et restez au courant des actualités et des activités du TDC.

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience utilisateur possible.