ILO

Les marques de vêtements signent un nouvel accord contraignant sur la sécurité des travailleurs

Les principales marques internationales du secteur textile viennent de conclure un accord de deux ans avec les représentants des travailleurs et les propriétaires d’usines sur la sécurité au travail au Bangladesh.

Il s’agit de la prolongation d’un accord préexistant conclu à la suite de l’effondrement du Rana Plaza en 2013 et qui rend les détaillants passibles de poursuites judiciaires si leurs usines ne respectent pas les normes de sécurité du travail. Ses principales autres caractéristiques ont également été reprises : le respect de la liberté d’association, le partage de la responsabilité de la gouvernance entre les fournisseurs et les marques, un mécanisme de plainte crédible et indépendant, un niveau élevé de transparence, des mesures correctives financièrement réalisables, tout comme la mise en œuvre d’un programme de sensibilisation des travailleurs.

Le nouvel accord prévoit par ailleurs la possibilité d’étendre son champ d’application à d’autres pays, ainsi qu’au domaine plus large du devoir de vigilance raisonnable des entreprises en matière de droits humains.

H&M et le groupe espagnol Inditex possédant plusieurs marques comme Zara, Bershka ou Massimo Dutti, ont déjà annoncé avoir signé le nouvel accord. Par contre, tout comme plusieurs autres marques américaines, les détaillants Walmart et Target ne devraient pas participer. Ils n’avaient déjà pas voulu signer l’accord initial en 2013 et avaient formé une alliance parallèle avec des fonctions similaires, mais qui ne les engageait pas juridiquement.  

Pour Ineke Zeldenrust, coordinatrice internationale de la Clean Clothes Campaign, le nouvel accord « va amorcer l’expansion tant attendue de ce modèle qui rend les marques légalement responsables dans d’autres pays où la vie des travailleurs continue d’être en danger. Dans nombre de ces pays, les syndicats et les organisations de défense des droits des travailleurs demandent depuis des années une action efficace dans le domaine de la sécurité au travail. Nous sommes heureux que cet accord devienne désormais véritablement international et nous espérons qu’il sera bientôt étendu aux pays où le besoin est le plus grand et la demande la plus forte » (1)

Le nouvel « Accord international sur la santé et la sécurité dans l’industrie du textile et de l’habillement », d’une durée de 26 mois, prend effet ce 1er septembre 2021, date à laquelle sera également annoncée la première vague de marques et de détaillants qui ont signé l’accord.

Samuel Poos
Trade for Development Centre
27 août 2021

[i] https://cleanclothes.org/news/2021/ngo-signatories-to-bangladesh-accord-welcome-new-binding-worker-safety-agreement

Photo:
Female workers in Bangladesh © ILO
Fair Fashion Fest 2016 – S.Colin pour TDC-Enabel
Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn
Share on whatsapp
WhatsApp
Share on email
Email
Share on print
Print

Ce site utilise des cookies pour vous assurer la meilleure expérience utilisateur possible.